Latest News

News

#WILPFGrandit

Un nouveau Groupe de WILPF est créé en Guinée pour promouvoir un avenir de paix féministe

Le mouvement de WILPF continue à se développer avec la formation d’un nouveau groupe: WILPF Guinée.

9 Women stood holding glasses, banner with WILPF Guinea behind them
Credit: WILPF Guinée
Written by
WILPF International
14 December 2021

Composé de 11 féministes, WILPF Guinée a été créé pour faire avancer la conviction commune des membres du groupe quant à l’urgente nécessité d’une paix féministe. Les membres fondatrices ont décidé de combiner et de formaliser leurs efforts personnels après avoir découvert WILPF lors d’un atelier animé par Sylvie Ndongmo, Représentante Régionale de WILPF en Afrique.

«Nous avons été impressionnées par la taille et l’histoire de la WILPF», déclare la Présidente nouvellement élue de WILPF Guinée, Mabinty Soumah. «Les valeurs et les objectifs défendus par l’organisation nous ont fait prendre conscience de l’importance pour notre pays d’appartenir à un tel groupe».

La nécessité de faire progresser la paix féministe en Guinée est grande.

Située en Afrique de l’Ouest, la Guinée est confrontée à diverses crises politiques, sociales et économiques. En 2021, les militaires ont renversé le gouvernement et emprisonné le président en exercice, Alpha Condé. En outre, 55 % de la population guinéenne, qui compte 13,4 millions de personnes, vit dans la pauvreté; 24,4 % des enfants de moins de cinq ans souffrent d’un retard de croissance; et 47 % des femmes sont mariées avant l’âge de 18 ans – des réalités qui constituent des menaces importantes pour les droits humains des personnes dans tout le pays.

Toutefois, certains progrès sont accomplis pour relever les défis auxquels la Guinée est confrontée: le ministère des droits de l’homme, qui avait été inactif pendant six ans, a été rétabli. Les questions de genre sont également prises en considération et les efforts pour promouvoir l’égalité des sexes sont en hausse.

Mais, comme le notent les membres de WILPF Guinée, il reste encore beaucoup à faire pour parvenir à l’égalité pour tous•tes en Guinée et assurer une représentation complète des femmes dans les processus politiques et de paix du pays. 

Collaborer pour la paix

Les membres fondatrices de WILPF Guinée partagent l’objectif d’établir une culture de coopération et d’unité à travers le pays afin d’engager chaque membre de la société dans leur vision de la paix féministe. Comme le dit Madame Soumah, «Il faut une approche qui nous permette de créer des couloirs de collaboration».

Compte tenu des réalités sociopolitiques en Guinée, WILPF Guinée se concentrera sur l’éducation politique, le plaidoyer auprès des chefs traditionnels et des hommes d’État, et le suivi des processus électoraux auprès des acteurs politiques et de leurs militants.

Pendant cette période de transition, Madame Soumah estime qu’il est important de suivre l’évolution de la situation politique actuelle du pays. Dans ce contexte, il est également important de noter qu’il existe un certain enthousiasme de la population pour le leadership actuel de la Guinée.

Pour faire avancer leurs efforts, le Groupe s’attachera à créer des cadres de coopération qui permettront à WILPF Guinée de tisser des liens étroits avec les institutions de la République, les départements chargés de l’équité et de l’égalité, les organisations de la société civile féminine et les partenaires internationaux du développement.

En outre, le Groupe souhaite attirer et impliquer les membres de diverses communautés dans ce travail. Afin d’engager les guinéens et guinéennes de tous horizons, les cadres de coopération permettent au peuple de contribuer à la cause commune de la paix et à la vision du Groupe – une Guinée pacifique où la culture de la coopération aide à atteindre les objectifs féministes.

En instaurant cette culture de coopération, le groupe souhaite promouvoir l’idée d’une paix féministe et contribuer à la construction d’une société plus forte et plus unifiée dans un pays comptant 24 groupes ethniques.

Selon Madame Soumah, l’engagement des jeunes sera essentiel à la réalisation du programme du groupe.

«Pour des communautés sûres et inclusives, il est nécessaire de favoriser l'engagement des jeunes», dit-elle. «En réfléchissant à la manière d'engager les jeunes dans notre travail, nous avons l'intention de nous concentrer sur la consultation et le renforcement des capacités».

WILPF Guinée vise également à promouvoir la paix dans la région en initiant des consultations et en menant des campagnes de sensibilisation. Dans ce contexte, l’accent est mis sur l’implication des jeunes et des autorités traditionnelles, sur les questions de citoyenneté politique et sur la résolution pacifique des conflits au niveau communautaire. Ces campagnes de sensibilisation visent en particulier à éduquer les jeunes à contrer les discours glorifiant la violence et la haine.

Collaborer pour la paix

Les membres fondatrices de WILPF Guinée partagent l’objectif d’établir une culture de coopération et d’unité à travers le pays afin d’engager chaque membre de la société dans leur vision de la paix féministe. Comme le dit Madame Soumah, «Il faut une approche qui nous permette de créer des couloirs de collaboration».

Compte tenu des réalités sociopolitiques en Guinée, WILPF Guinée se concentrera sur l’éducation politique, le plaidoyer auprès des chefs traditionnels et des hommes d’État, et le suivi des processus électoraux auprès des acteurs politiques et de leurs militants.

Pendant cette période de transition, Madame Soumah estime qu’il est important de suivre l’évolution de la situation politique actuelle du pays. Dans ce contexte, il est également important de noter qu’il existe un certain enthousiasme de la population pour le leadership actuel de la Guinée.

Pour faire avancer leurs efforts, le Groupe s’attachera à créer des cadres de coopération qui permettront à WILPF Guinée de tisser des liens étroits avec les institutions de la République, les départements chargés de l’équité et de l’égalité, les organisations de la société civile féminine et les partenaires internationaux du développement.

En outre, le Groupe souhaite attirer et impliquer les membres de diverses communautés dans ce travail. Afin d’engager les guinéens et guinéennes de tous horizons, les cadres de coopération permettent au peuple de contribuer à la cause commune de la paix et à la vision du Groupe – une Guinée pacifique où la culture de la coopération aide à atteindre les objectifs féministes.

En instaurant cette culture de coopération, le groupe souhaite promouvoir l’idée d’une paix féministe et contribuer à la construction d’une société plus forte et plus unifiée dans un pays comptant 24 groupes ethniques.

Selon Madame Soumah, l’engagement des jeunes sera essentiel à la réalisation du programme du groupe.

«Pour des communautés sûres et inclusives, il est nécessaire de favoriser l’engagement des jeunes», dit-elle. «En réfléchissant à la manière d’engager les jeunes dans notre travail, nous avons l’intention de nous concentrer sur la consultation et le renforcement des capacités».

WILPF Guinée vise également à promouvoir la paix dans la région en initiant des consultations et en menant des campagnes de sensibilisation. Dans ce contexte, l’accent est mis sur l’implication des jeunes et des autorités traditionnelles, sur les questions de citoyenneté politique et sur la résolution pacifique des conflits au niveau communautaire. Ces campagnes de sensibilisation visent en particulier à éduquer les jeunes à contrer les discours glorifiant la violence et la haine.

Share the post
Share on facebook
Share on twitter

About the author

WILPF est la plus ancienne organisation féministe pour la paix, toujours en activité. Nous cherchons toujours à étendre notre champ d’action et à établir des liens avec d’autres féministes dans le monde entier. Si vous souhaitez faire partie de l’aventure, envisagez de nous rejoindre en tant que membre ou de créer une section !

Suivez WILPF

WILPF Afghanistan

In response to the takeover of Afghanistan by the Taliban and its targeted attacks on civil society members, WILPF Afghanistan issued several statements calling on the international community to stand in solidarity with Afghan people and ensure that their rights be upheld, including access to aid. The Section also published 100 Untold Stories of War and Peace, a compilation of true stories that highlight the effects of war and militarisation on the region. 

IPB Congress Barcelona

WILPF Germany (+Young WILPF network), WILPF Spain and MENA Regional Representative

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Mauris facilisis luctus rhoncus. Praesent eget tellus sit amet enim consectetur condimentum et vel ante. Nulla facilisi. Suspendisse et nunc sem. Vivamus ullamcorper vestibulum neque, a interdum nisl accumsan ac. Cras ut condimentum turpis. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia curae; Curabitur efficitur gravida ipsum, quis ultricies erat iaculis pellentesque. Nulla congue iaculis feugiat. Suspendisse euismod congue ultricies. Sed blandit neque in libero ultricies aliquam. Donec euismod eget diam vitae vehicula. Fusce hendrerit purus leo. Aenean malesuada, ante eu aliquet mollis, diam erat suscipit eros, in.

Demilitarisation

WILPF uses feminist analysis to argue that militarisation is a counter-productive and ill-conceived response to establishing security in the world. The more society becomes militarised, the more violence and injustice are likely to grow locally and worldwide.

Sixteen states are believed to have supplied weapons to Afghanistan from 2001 to 2020 with the US supplying 74 % of weapons, followed by Russia. Much of this equipment was left behind by the US military and is being used to inflate Taliban’s arsenal. WILPF is calling for better oversight on arms movement, for compensating affected Afghan people and for an end to all militarised systems.

Militarised masculinity

Mobilising men and boys around feminist peace has been one way of deconstructing and redefining masculinities. WILPF shares a feminist analysis on the links between militarism, masculinities, peace and security. We explore opportunities for strengthening activists’ action to build equal partnerships among women and men for gender equality.

WILPF has been working on challenging the prevailing notion of masculinity based on men’s physical and social superiority to, and dominance of, women in Afghanistan. It recognizes that these notions are not representative of all Afghan men, contrary to the publicly prevailing notion.

Feminist peace​

In WILPF’s view, any process towards establishing peace that has not been partly designed by women remains deficient. Beyond bringing perspectives that encapsulate the views of half of the society and unlike the men only designed processes, women’s true and meaningful participation allows the situation to improve.

In Afghanistan, WILPF has been demanding that women occupy the front seats at the negotiating tables. The experience of the past 20 has shown that women’s presence produces more sustainable solutions when they are empowered and enabled to play a role.

Skip to content